Emmanuel Kelly X factor

« You may say I’m a dreamer… but I’m not the only one » : leçon de vie.

 

Emmanuel KELLY photoDans les émissions de télé-crochet, certaines histoires de vie des candidats touchent parfois autant que leur musique. On se rappelle de Susan Boyle et de son rêve de chanter, devenu réalité. En Australie, c’est Emmanuel Kelly, un jeune homme d’origine irakienne, qui a récemment fait pleurer le jury d’ X Factor.

Lorsqu’Emmanuel Kelly arrive sur le plateau, le jury lui demande son âge. Le jeune homme répond : « Je ne sais pas exactement… ». Devant le regard interloqué des quatre jurés, il commence à raconter son histoire : amputé d’un bras et lourdement handicapé, conséquences des armes chimiques utilisées pendant la guerre, lui et son frère Ahmed ont été trouvés par des religieuses en Irak…. dans dans une boîte à chaussures. Ils ont tous les deux été adoptés par une femme australienne, humanitaire, qui s’est employée à leur redonner non seulement beaucoup d’amour, mais aussi le goût de vivre, la force de se battre…. et l’envie de réaliser leurs rêves, un thème qui m’est cher.

Je ne sais pas ce que j’admire le plus : l’humanité et la générosité de cette femme australienne, l’amour inconditionnel perceptible entre elle et ses enfants adoptifs ou la force vitale incroyable qu’elle a sue leur transmettre ?

Lire la suite »« You may say I’m a dreamer… but I’m not the only one » : leçon de vie.