Citations

Ne vous laissez pas mourir lentement !

 

la routine tueConnaissez-vous le poème « Il meurt lentement  » attribué à tort sur internet, à Pablo Neruda (1904-1973), poète chilien et Prix Nobel de littérature ?… Il est en fait l’oeuvre de Martha Madeiros, écrivain et journaliste brésilienne.  Je l’ai (re)découvert ce matin et il m’a beaucoup touchée.

Je rencontre tellement de personnes « qui meurent lentement »…. dans leur boulot notamment, mais aussi dans leur couple, leur choix de vie… ou leur choix de non-vie plutôt.

 Cela me questionne beaucoup… Qu’est-ce qui fait qu’un jour, on trouve cela normal de répondre « je survis… » à la question « comment tu vas ? »….  Qu’est-ce qui fait que certains ont mal au ventre dès le dimanche soir et serrent les dents dans le métro, tous les lundi matin… sans chercher à changer de travail, de patron, d’environnement, de vie tout simplement – Continuer la lecture de Ne vous laissez pas mourir lentement !

Be determined, hug life and LIVE WITH PASSION !… (Charlie Chaplin)

 

Charlie chaplin j'ai survecuConnaissez-vous le texte « J’ai survécu et je vis encore » de Charlie Chaplin (dans la série des petits textes qui donne la pêche) ? 

Ceux qui me connaissent savent que j’ai longtemps collectionné les citations. Pendant des années, je recopiais de ma plus belle écriture des passages entiers de livres. J’en recopiais parfois même en double pour les envoyer -par la Poste !…-  à une amie du collège et lycée qui était restée étudier en province. Cela me prenait des heures… J’adore tellement les citations que j’ai lu -en entier !!- l’Encyclopédie des Citations de Dupré, un livre énorme qu’en général, les « gens normaux » feuillettent comme un album photos, mais que j’ai lu de A à Z, en quête de la pensée juste, de la formulation précise, ciselée et savoureuse.  Continuer la lecture de Be determined, hug life and LIVE WITH PASSION !… (Charlie Chaplin)

Le mal de vivre ou le mal de naître ?

 

le mal de vivre ou le mal de naitre« Il se peut que le grand problème de notre vie 

ne soit pas tellement de vivre,

mais finalement de naître

Partout il est dit que nous avons le mal de vivre :

N’aurions-nous pas plutôt le mal de naître ?

c’est-à dire de devenir celui que nous sommes véritablement.

Car nous ne sommes pas l’homme que nous paraissons être, célèbre ou inconnu, riche ou démuni, habile ou maladroit…

Tout cela, c’est l’apparence des choses. Continuer la lecture de Le mal de vivre ou le mal de naître ?

Les trois portes de la Sagesse (petit conte très inspirant)

 

conte trois portes sagesse

Parfois, surtout si je regarde le journal télévisé et que j’apprends que « des humains ont gazé d’autres humains », je pourrais facilement passer de « radiateur » à « drain » (cf. mon article « Etes-vous radiateur ou drain?« ), en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire…

Je me retrouve avec les mêmes interrogations qu’enfant : « Mais comment est-ce possible ?!!…« 

…et je n’ai aucune réponse : je n’y comprends rien, pas plus à 44 ans qu’à 4 ans.     Et RIEN de ce que j’ai appris sur l’humain ne m’est utile. 

Alors que je partageais récemment les limites de mon optimisme avec l’une de mes amies (de la famille d’âmes « radiateur option thermo-nucléaire »), elle m’envoya ce texte qui m’éclaira beaucoup et coupa net ma tentation de désespoir. MERCI au passage à cette belle et généreuse âme !…

Contrairement à ce que je croyais, j’étais moins en lutte avec cette humanité qui me désespérait tant, qu’avec ma propre « impuissance à passer des portes ».

IL Y A DES CADEAUX QUI SE PARTAGENT…

Alors je vous offre ce magnifique petit conte en espérant qu’il soit aussi inspirant pour vous qu’il ne le fût pour moi. Et si c’est le cas, soyez sympa : faites passer !…

Un Roi avait pour fils unique un jeune Prince courageux, habile et intelligent. Pour parfaire  son apprentissage de la Vie, il l’envoya auprès d’un Vieux Sage. 

« Eclaire-moi sur le Sentier de la Vie », demanda le Prince.  Continuer la lecture de Les trois portes de la Sagesse (petit conte très inspirant)

Christiane SINGER : l’écrivain pour coacher votre ménage de printemps !

christiane singer citation

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais quand je fais le ménage dans ma vie, je me mets soudain à avoir envie de me désencombrer aussi du matériel. Beaucoup d’objets qui me paraissaient avoir un rôle, du sens, de l’importance encore hier, me paraissent soudain complètement futiles, inutiles, en trop…

Le problème est que je n’aime pas jeter. Comment faire dès lors pour s’alléger ?… 

Vous connaissez la petite phrase dans la tête ?… « On ne sait jamais… Ca peut toujours servir… » (A m’entendre, on pourrait croire que j’ai au moins vécu trois guerres !…). Un ami à qui je confiais mes difficultés à me séparer de l’inutile a eu la bonne idée de m’envoyer ce texte que je ne connaissais pas, de la regrettée Christiane SINGER dont j’aime tellement le style.

Si la littérature m’est souvent venue en aide, plus jeune, pour combattre mes coups de cafard, je n’imaginais pas qu’un jour, elle viendrait me soutenir dans mon grand ménage de printemps !!… mais jugez plutôt et appréciez ce style inoubliable, qui m’évoque Anais Ninn par certains aspects.

« J’ai vidé la maison de mille choses, trié vêtements,  bibelots,  papiers,  dessins, meubles même, tableaux, et j’ai rempli d’innombrables cartons pour les chiffonniers d’Emmaüs. — A chaque objet, je demandais : avons-nous encore quelque chose à nous dire, toi et moi? Et chaque fois une réponse m’était donnée, claire. Je ne visais pas, ce faisant, à me débarrasser de quoi que ce soit : je prenais congé de pans entiers de ma vie — avec égards et respect. Merci pour les rencontres, merci pour les ruptures, merci pour l’encre séchée dans les flacons et le papier jauni, merci pour les lettres écrites et pour celles auxquelles je n’ai pas répondu, Continuer la lecture de Christiane SINGER : l’écrivain pour coacher votre ménage de printemps !

Christiane SINGER : l’écrivain pour coacher votre ménage de printemps !

christiane singer citation

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais quand je fais le ménage dans ma vie, je me mets soudain à avoir envie de me désencombrer aussi du matériel. Beaucoup d’objets qui me paraissaient avoir un rôle, du sens, de l’importance encore hier, me paraissent soudain complètement futiles, inutiles, en trop…

Le problème est que je n’aime pas jeter. Comment faire dès lors pour s’alléger ?… 

Vous connaissez la petite phrase dans la tête ?… « On ne sait jamais… Ca peut toujours servir… » (A m’entendre, on pourrait croire que j’ai au moins vécu trois guerres !…). Un ami à qui je confiais mes difficultés à me séparer de l’inutile a eu la bonne idée de m’envoyer ce texte que je ne connaissais pas, de la regrettée Christiane SINGER dont j’aime tellement le style.

Si la littérature m’est souvent venue en aide, plus jeune, pour combattre mes coups de cafard, je n’imaginais pas qu’un jour, elle viendrait me soutenir dans mon grand ménage de printemps !!… mais jugez plutôt et appréciez ce style inoubliable, qui m’évoque Anais Ninn par certains aspects.

« J’ai vidé la maison de mille choses, trié vêtements,  bibelots,  papiers,  dessins, meubles même, tableaux, et j’ai rempli d’innombrables cartons pour les chiffonniers d’Emmaüs. — A chaque objet, je demandais : avons-nous encore quelque chose à nous dire, toi et moi? Et chaque fois une réponse m’était donnée, claire. Je ne visais pas, ce faisant, à me débarrasser de quoi que ce soit : je prenais congé de pans entiers de ma vie — avec égards et respect. Merci pour les rencontres, merci pour les ruptures, merci pour l’encre séchée dans les flacons et le papier jauni, merci pour les lettres écrites et pour celles auxquelles je n’ai pas répondu, Continuer la lecture de Christiane SINGER : l’écrivain pour coacher votre ménage de printemps !

Connaissez-vous l’homme joie Christian BOBIN ?

Connaissez-vous l’homme joie Christian BOBIN ? Ceux qui me connaissent savent que j’aime les auteurs qui ont un « vrai » style. Mes chouchous sont entr’autres, Antoine de Saint-Exupéry, Hermann Hesse et bien sûr, l’incomparable Christian Bobin dont le moindre texte m’emporte.

J’aime les citations de Christian Bobin. Au moins autant que le chocolat, c’est dire….

Pourquoi parler de Christian Bobin sur ce blog ?

Parce que les livres de Christian Bobin m’aident à vivre, m’enchantent l’âme et sont une vraie source de joie. Tout ce qu’il écrit me transporte littéralement.

Quand j’étais plus jeune, je recopiais de ma plus belle écriture dans un joli carnet, des pages entières de citations et de passages de livres trouvés au fil de mes lectures. Je collectionnais les belles phrases comme d’autres ramassent les coquillages sur la plage.

Continuer la lecture de Connaissez-vous l’homme joie Christian BOBIN ?

Citation : Lettre à un jeune bachelier…

 « (…) Pour vous, maintenant, c’est une époque merveilleuse, comme toutes les époques de rupture : vous pouvez savourer en même temps la nostalgie de ce que vous quittez et l’espérance de ce qui vous attend : une vie d’homme, sans devoirs supplémentaires ni mots d’excuse, une carrière personnelle, la liberté. Vous voilà remis entre vos propres mains ; personne désormais ne vous protégera de vous-même : j’espère que vous vous voulez du bien. Continuer la lecture de Citation : Lettre à un jeune bachelier…

Citation : Les choses sont simples… Il y a la vie et il y a la mort !

« … Les choses sont simples, bandes de crabes, il y a la vie et il y a la mort ! On se trouve soit dans un bord ou soit dans l’autre ! Jamais dans les deux en même temps, même si la vie et la mort sont liés ! Continuer la lecture de Citation : Les choses sont simples… Il y a la vie et il y a la mort !